L'Antichrist et les prêtres




Le 23 juillet 1943 (Cahiers p. 260-261) Jésus dicte :
« Quand le temps viendra, beaucoup d'étoiles seront renversées, balayées par Lucifer qui, pour vaincre, a besoin de diminuer la lumière dans les âmes. 
Cette situation sera rendue possible, parce que non seulement les laïcs mais aussi les ecclésiastiques ont perdu et perdent de plus en plus leur fermeté dans la foi, dans la charité, dans la force, dans la pureté, dans le détachement des séductions du monde, nécessaires pour demeurer dans l'orbite de la lumière de Dieu. 
Comprends-tu qui sont les lumières dont je parle ? Ce sont celles que j'ai définies comme étant le sel de la terre et la lumière du monde: mes ministres. 
La malice subtile de Satan s'applique à éteindre, en les renversant, ces luminaires que sont les lumières qui reflètent ma Lumière aux foules. Si, malgré toute la lumière que l'Église sacerdotale laisse encore émaner, les âmes continuent à s'enfoncer de plus en plus dans les ténèbres, il est facile de deviner quelle ténèbre enveloppera les foules quand un grand nombre d'étoiles s'éteindront dans mon ciel. 
Satan le sait et sème ses semences pour préparer la faiblesse du sacerdoce et pour pouvoir l'entraîner plus facilement au péché, moins des sens que de l'esprit. Dans le chaos il lui sera facile de provoquer le chaos spirituel. Dans le chaos spirituel, les faibles, devant la vague des persécutions commettront un péché de bassesse en reniant leur foi. 
L' Église ne mourra pas, parce que je serai avec elle. Mais elle connaîtra des heures de ténèbres et des horreurs semblables à celles de ma Passion, multipliées avec le temps parce qu'il doit en être ainsi.
L'Église devra souffrir autant qu'a souffert son Fondateur, avant de mourir pour ressusciter sous une forme éternelle. L'Église devra souffrir beaucoup plus longtemps parce qu'elle n'est pas parfaite comme son Fondateur, et si moi j'ai souffert des heures, elle devra souffrir pendant des semaines et des semaines. 
De même que l'Église a pris naissance en étant à la fois persécutée et alimentée par un pouvoir surnaturel dans ses premiers temps et dans les meilleurs de ses fils, de même en sera-t-il d'elle quand viendront les derniers temps où elle existera, subsistera, résistera à la marée satanique et aux batailles de l'Antichrist avec ses fils les meilleurs. Sélection douloureuse mais juste. 
Il est logique, que dans un monde où tant de lumières spirituelles seront mortes, s'instaure, ouvertement, le règne bref mais terrible de l'Antichrist, engendré par Satan tout comme le Christ fut engendré par le Père. Le Christ, Fils du Père, engendré par l'Amour dans la Pureté. L'Antichrist, fils de Satan, engendré par la haine dans la triple impureté. 
Comme des olives entre les meules du pressoir, les fils du Christ seront persécutés, écrasés, broyés par la Bête vorace. Mais pas engloutis, puisque le Sang ne permettra pas qu'ils soient corrompus dans leur esprit. Comme les premiers, les derniers seront fauchés telles des gerbes d'épis lors de la dernière persécution et la terre boira leur sang. Éternellement bienheureux pour leur persévérance, seront ceux qui meurent dans la fidélité au Seigneur. »


Extrait de A l'aube d'une ère nouvelle (chapitre 14, page 40,41)