Souvenons nous de Félix Sauvage

Message de l'éditeur italien : Au début de l'année 2017 nous commercialiserons les dix volumes de la nouvelle édition en français de l'œuvre de Maria Valtorta : L'Évangile tel qu'il m'a été révélé

L'auteur de la nouvelle traduction est Yves d'Horrer, pour notre maison d'édition (C.E.V) il a également traduit en français deux volumes des Cahiers de Maria Valtorta (de 1944 et de 1945-50) et il a relu, corrigé et annoté la traduction en langue française du Livre d'Azarias, qui nous avait été traduit par Stéphane Chéramy. A présent Yves est en train de traduire le livre Quadernetti.

Félix Sauvage 1891-1978.
Dans cette phase du passage de l'ancienne à la nouvelle édition française de l'œuvre principale de Maria Valtorta nous nous souvenons de Félix Sauvage, qui, il y a 40 ans, nous offrit sa traduction. Il l'avait écrite à la main. Il s'y était dévoué avec amour. Nous dûmes la transcrire et la réviser à plusieurs reprises avant de pouvoir l'imprimer.

Il fût constaté que cette traduction était très littérale et peu littéraire. La servile fidélité à la parole en déformait, quelquefois, le sens. Pourtant cette traduction, avec ses imperfections, a conquis à Maria Valtorta les lecteurs francophones, surtout en France, où elle a provoqué les études les plus approfondies qui ont été entreprises sur le phénomène Valtortien. L'amour qui l'avait produite a été le levier de son succès.

Pour la publication de sa traduction Félix Sauvage demandait en contrepartie que l'œuvre de Maria Valtorta, qui dans l'édition originale italienne portait le titre impropre de Le poème de l'Homme-Dieu, s'appela dans l'édition française comme Maria Valtorta l'aurait voulu. Il parait que le titre conforme à celui indiqué par l'écrivain mystique était l’Évangile tel qu'il m'a été révélé. Le titre français sera traduit, après quelques années, pour la nouvelle édition italienne (l'Evangelo come mi è stato rivelato), et devenait le titre définitif de l'oeuvre de Maria Valtorta.

Félix Sauvage mourut en 1978 à l'age de 87 ans. Son visage resta imprimé en nous depuis l'unique rencontre que nous avons eu avec lui, évoquée dans le livre Lettera a Claudia, qui révèle des faits restés inconnus de la pluri-décennale aventure valtortienne.

Traduction d'un extrait du Bollettino Valtortiano n°92 d'octobre 2016 (C.E.V)

Affiche de la prochaine journée Maria Valtorta


Pour visualiser et/ou imprimer l'affiche à faire passer dans vos paroisses  - Cliquez ici -

Sondage - Selon vous les écrits de Maria Valtorta sont :

Les articles les plus consultés sur ce site :